Hors-Série

Colloques, tables rondes, entretiens... toutes les émissions ponctuelles de KTO sur des questions de société.

Fake news, post vérité : quel crédit peut-on encore accorder à l'information ? / Hors-Série

Fiablilité de l'information, "fake news" (fausses informations) et autre post-vérité : ces termes-là font régulièrement la manchette des journaux et des sites d'information. Ils interrogent sur le défi actuel de transmettre, d'annoncer la vérité ou les vérités, dans un contexte contemporain où les technologies de l'information sont plus pressantes et plus rapides. Les chrétiens, particulièrement soucieux de vérité (ils marchent à la suite du Christ : "Je suis le chemin, la vérité et la vie" ) sont concernés. Réflexions sur le sujet avec Jérôme Chapuis (RTL), François Sionneau (L'Obs) et Gemma Serrano (Bernardins), invités par le Père Matthieu Rougé. Conférence des Rencontres des Ternes du 07/02/18.

Diffusé le 14/08/2018 / Durée : 90 minutes Nous écrire
Les prochains "Hors-Série" sur KTO
  • 17/08/2018 10:44 : Fake news, post vérité : quel crédit peut-on encore accorder à l'information ?
  • 18/08/2018 01:23 : Fake news, post vérité : quel crédit peut-on encore accorder à l'information ?
  • 18/08/2018 18:00 : Fake news, post vérité : quel crédit peut-on encore accorder à l'information ?
Les vidéos de l'émission
  • Mardi 7 août 2018

    Colloque de l'Académie catholique de France du 16 décembre 2017 (3/3)

    Colloque de l'Académie catholique de France du 16 décembre 2017 (3/3)
    Première partie (M. Bon, B. Roger). L'entreprise. Michel Bon, ancien dirigeant de grandes entreprises, met en lumière les changements radicaux auxquelles elles sont confrontées : glissement de l'industrie vers les services, marchés mondialisés, place du numérique. Il propose, à la lumière de la Doctrine sociale de l'Eglise, des pistes de solutions. L'entreprise est une communauté qui doit valoriser chacun de ses membres ; la mondialisation pose la question de la gouvernance mondiale. Dans sa réponse le Père Baudoin Roger, du Collège des Bernardins, montre comment la tertiarisation transforme le rapport de l'homme et du travail et il précise le lien entre capacité d'innovation et forme de l'entreprise, pour rendre le travail plus créateur. Seconde partie (J-Y Naudet). Conclusions du colloque. Tirant les conclusions de l'ensemble du colloque et des huit thèmes majeurs retenus au cours de celui-ci, le professeur Jean-Yves Naudet (Aix-Marseille Université, président de l'association des économistes catholiques), montre que trois thèmes transversaux émergent de chacune des interventions. Le relativisme, qui fait disparaitre tout fondement éthique, puisque tout se vaut, et qui conduit aux dérives de l'économie comme de la politique. Le numérique, qui bouleverse aussi bien le travail et l'entreprise que les corps intermédiaires. Enfin le court-termisme, qui conduit, dans la vie des familles, comme dans l'économie ou la politique, à privilégier l'immédiateté sur le durable et à sacrifier le long terme et même les générations suivantes. Voilà les défis que doit relever la Doctrine sociale de l'Eglise aujourd'hui.
  • Mardi 31 juillet 2018

    Une rencontre au service du dialogue : Jean-Marie Lustiger et Elie Wiesel

    Une rencontre au service du dialogue : Jean-Marie Lustiger et Elie Wiesel
    Session de rentrée du CCDEJ au Collège des Bernardins le 19 septembre 2017. À l´occasion du dixième anniversaire du décès de Jean-Marie Lustiger et du premier anniversaire de celui d´Elie Wiesel il est saisissant de voir comment ces deux hommes, par leur rencontre, ont contribué à l´avancée du dialogue judéo-chrétien. Introduction : Monseigneur Jérôme Beau, président du Collège des Bernardins. Une table ronde animée par Sylvaine Lacout, directrice du Centre Chrétien d´Études Juives, avec Monseigneur Jean-Pierre Batut, évêque de Blois, Jean Duchesne, exécuteur littéraire du cardinal Lustiger, Richard Prasquier, ancien président du CRIF, lauréat du prix de l´amitié judéo-chrétienne, Mikaël de Saint-Chéron, philosophe des religions et écrivain. Conclusion : Franklin Rausky, directeur des études de l'Institut Elie Wiesel
  • Mardi 24 juillet 2018

    Colloque de l'Académie catholique de France du 16 décembre 2017 (2/3)

    Colloque de l'Académie catholique de France du 16 décembre 2017 (2/3)
    Première partie: (Doyen Machelon, Y. Flour) Les droits de l'homme. Le doyen Jean-Pierre Machelon, de l'Université Paris V, montre que si l'Eglise défend les droits de l'homme, la conception qu'elle propose est sensiblement différente de la conception aujourd'hui dominante L'Eglise parle de droits de la personne (et non de l'individu isolé), associe étroitement les droits à autant de devoirs, considère qu'il y a une hiérarchie des droits et que ceux-ci visent au développement intégral de l'homme. Dans sa réponse, le professeur Yvonne Flour (Paris I) insiste sur les questions de vocabulaire, qui expliquent bien les divergences avec la conception dominante des droits de l'homme, autour des notions de droit de la personne et de droits fondamentaux. Seconde partie (Mgr Sanchez Sorondo) Les nouvelles formes d'esclavage. Le chancelier des académies pontificales des sciences et des sciences sociales, Mgr Marcelo Sanchez Sorondo, montre que si l'esclavage, au sens précis du terme, n'a pas disparu et fait même ici ou là a fait sa réapparition, nos sociétés produisent de nouvelles formes d'esclavage et de trafic, depuis les organes du corps humain jusqu'au travail des enfants, en passant les nouvelles formes de marchés du sexe et de la prostitution. Dans tous les cas, c'est la dignité de la personne humaine qui est en cause et la traite des êtres humains est un crime contre l'humanité.
  • Mardi 17 juillet 2018

    Colloque de l'Académie catholique de France du 16 décembre 2017 (1/3)

    Colloque de l'Académie catholique de France du 16 décembre 2017 (1/3)
    Première partie : (Mgr Minnerath, P. Capelle-Dumont cardinal Turkson). Lors de la séance d'ouverture du colloque, après l'accueil par Mgr Minnerath, archevêque de Dijon, le Père Capelle-Dumont, Président de l'Académie catholique de France, présente les enjeux du colloque : examiner les mutations actuelles de la société, afin de les relire sous l'angle de la Doctrine sociale de l'Eglise et de faire des propositions concrètes, pour répondre aux défis de notre temps. Pour sa part, le cardinal Turkson, Président du dicastère pour le service du développement humain intégral regroupe les défis qui se posent à la "maison" (oikos) commune autour de trois thèmes : oiko-umene dialogue, participation oecuménisme; oiko-nomos l'économie et la question du travail; enfin oiko-logos, l'écologie, l'anthropocentrisme et les droits de l'homme. Seconde partie : (C. Delsol, E. Gabellieri) Subsidiarité et corps intermédiaires. Le professeur Chantal Delsol, membre de l'Institut, s'interroge sur la question de la démocratie et des corps intermédiaires aujourd'hui, face à l'un des principes de base de la doctrine sociale, la subsidiarité. La liberté personnelle et l'autonomie sont valorisées, mais les corps intermédiaires, qui expriment la dimension sociale de l'homme, sont souvent en déclin, tandis que le relativisme menace la démocratie. Dans sa réponse, Emmanuel Gabellieri, de l'Université catholique de Lyon, souligne la dimension personnaliste du principe de subsidiarité, dont il donne des applications concrètes.
  • Mardi 10 juillet 2018

    La Laïcité est-elle un instrument politique ? Conférence de Mgr Ravel

    La Laïcité est-elle un instrument politique ? Conférence de Mgr Ravel
    « La Laïcité est-elle un instrument politique ? » Conférence de Mgr Ravel à l'espace Bernanos le 7 février 2018.
  • Mardi 3 juillet 2018

    Le Rocher : « Vivre avec » : l´un des contributeurs du pouvoir d´agir ?

    Le Rocher : « Vivre avec » : l´un des contributeurs du pouvoir d´agir ?
    Le 22 mai dernier, Emmanuel Macron parlait de la banlieue en insistant sur le fait que pour changer les choses, il fallait une nouvelle méthode. Un discours de l´ordre de la réflexion plus que des mesures concrètes. Ce soir, KTO diffuse une table-ronde qui s´est déroulée le lendemain dans le cadre de la rencontre nationale de l´association Le Rocher. On y a parlé de l´action de cette association, « pont » entre « les cités » et le reste du pays grâce à des actions éducatives, sociales et culturelles avec les enfants, adolescents, adultes et familles des quartiers urbains en difficulté. Née en 2000 à Bondy, Le Rocher Oasis des Cités est une association d´éducation populaire, catholique dans son identité, laïque dans son objet. Avec Yannick Blanc, Haut-commissaire à l'engagement civique, Xavier Lemoine, Maire de Montfermeil, Madjid AGAG, du Programme banlieue de BNP Paribas et Olivier Noblecourt, nommé délégué interministériel pour la lutte contre la pauvreté. Une table-ronde enregistrée à la Banque de France le 23 mai 2018.
  • Mardi 26 juin 2018

    Vers une nouvelle civilisation de la sexualité et de l'amour par Yves Semen

    Vers une nouvelle civilisation de la sexualité et de l'amour par Yves Semen
    Conférence des Associations familiales catholiques de Lille du 19 mars 2018.
  • Mardi 19 juin 2018

    L'Eglise est-elle hors du monde ?

    L'Eglise est-elle hors du monde ?
    Dans le cadre des conférences organisées par la Fondation Sedes Sapientiae autour du thème : Où vont les catholiques ? Nous accueillerons Mgr Philippe Bordeyne et Mgr Jean-Pierre Delville. La Fondation Sedes Sapientiae, qui soutient la Faculté de théologie de l´Université catholique de Louvain, organise deux conférences sur des questions de fond, sous la forme d´une discussion entre un invité et un professeur de la Faculté de théologie. Cette deuxième conférence abordera la question "l'Eglise est-ellehors du monde ?".