Vu dans « Trois hommes et un couffin » et « Bonté divine », Roland Giraud, qui a joué dans plus de 60 pièces de théâtre, est un des comédiens les plus populaires de la scène francophone. Mais loin des projecteurs et des feux de la rampe devine-t-on son parcours de foi ?

Par son mariage avec la comédienne Maaike Jansen, il entre dans une famille calviniste hollandaise très pratiquante. Pourtant, les nombreuses épreuves de la vie auraient pu l’entraîner loin de Dieu. Dès l’enfance, il est confronté à la mort de plusieurs de ses proches. En 2004, il vit l’horreur, sa fille unique Géraldine est et enlevée et assassinée. Il ne pourra jamais obtenir justice, le ravisseur ayant mis fin à ses jours avant son procès. « On a le choix entre ne pas croire et croire à quelque chose de merveilleux… Pourquoi ne pas faire ce pari merveilleux ? » s’interroge-t-il avec des accents pascaliens.

Le temps est venu pour cet homme si attachant, à vif, « sur-vivant », de témoigner de son parcours. Dans sa maison de l’Yonne où il reçoit les équipes de KTO à l’occasion de ce documentaire, il parle de ses doutes, de ses failles mais aussi de son étonnant ressort spirituel et de sa capacité d’espérance. 

 

Roland Giraud, le pari de croire en la vie sur KTO à 20H40 puis à revoir ensuite ici